Alain Cadéo, « ferrailleur de phrases »

Alain Cadéo, « ferrailleur de phrases »
Les Marges de la littérature

 
Play/Pause Episode
00:00 / 19:59
Rewind 30 Seconds
1X

Biographie

« Je suis un animal radiographié et irradié par cent pleines lunes d’hiver. J’ai l’impression d’avoir l’âge des étoiles et, vieux renard ébouriffé par la fièvre et les cycles, je traine ma carcasse, atteint de toutes parts par la blancheur électrique, en ricochets, d’un grand plateau calcaire. » 

Extrait des Mots de contrebande, 2018, éditions La Trace, p. 106 


Impressions d’atelier ….

« Il y a sur le bureau tout un cortège de pierres précieuses. Un cirque de chimères, de plumes, de fleurs séchées. Un public disparate, des yeux partout ! Un peu en retrait, une troupe de statuettes africaines ricane en silence… Et puis, sous les feux du projecteur, le grand cahier ouvert venu d’un autre temps. Papier-paysage au sol irrégulier. Un peu comme une terre qui vient d’être labourée. »

Extrait du podcast des Marges de la littérature, texte de Béatrice Pardossi-Sarno

Citations

« Il est des mots de contrebande, passés de nuit, catimini, à travers champs et noirs sentiers de montagne, sous des lunes aveugles. Ils sont au chaud, pelotonnés, portés en bandoulière, ballottés dans la besace de passeurs silencieux vifs et malins aux pommettes saillantes qui trompent tous les gardes-chiourmes, le convenu et la pensée des barbelés. »

Extrait des Mots de contrebande, 2018, éditions La Trace, p. 106 

« Les nuages sont doux ancêtres des pierres… Les pierres sont dures filles de nos pensées… Et nos pensées, éphémères, légères orphelines, retournent aux nuages. »

Alain Cadéo, extrait des Mots de contrebande, 2018, éditions La Trace, p. 63

« Rien n’égale la Joie. Trille du cœur au chant capable d’innocenter le Monde et de la stupéfier. La Joie. (…) C’est contagieux comme le rire, mais ça fait moins de bruit, ça irradie, c’est l’or gratuit des humbles, le baume des petits. »

Alain Cadéo, extrait des Mots de contrebande, 2018, éditions La Trace, p. 121

« J’ai aimé que mes éditeurs vivent en montagne. Ils n’étaient pas dans les brumes des cités, ils étaient à deux mille mètres d’altitude. L’idée me plaisait qu’ils travaillent dans leur chalet, avec une vie à couper le souffle. Et il se trouve que ce couple avait une manière d’aborder leurs auteurs avec l’idée de faire durer les livres. »

Alain Cadéo, extrait de l’interview réalisée pour Les marges de la littérature 

https://www.editionslatrace.com/


L’habillage musical est extrait de la bande originale Paris Texas, de Ry Cooder, 1985.
La musique de générique : J’ai dit non, de Alex Pardossi, extrait de l’album « L’â(r)me du vainqueur » (2012)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*